Facebook : les annonces publicitaires sont plus efficaces sur mobile

Polynet > E-marketing > Facebook : les annonces publicitaires sont plus efficaces sur mobile

Logo Facebook

Leader incontesté des réseaux sociaux depuis plusieurs années, Facebook peine toujours à séduire les investisseurs qui ont longtemps boudé l'action boursière. Alors que celle-ci était repartie à la hausse pour se stabiliser pendant plusieurs semaines autour de 29$, elle n'est plus aujourd'hui qu'à 23,80$. Mark Zuckerberg et ses collaborateurs sont conscients qu'il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour pouvoir garantir un avenir radieux au groupe.

Un avenir qui sur le plan économique passera inévitablement par le mobile, à partir duquel se connecte une part de plus en plus importante d'utilisateurs. Si son propre téléphone ne verra sans doute jamais le jour, Facebook devrait en revanche s'investir dans l'optimisation des performances de ses annonces publicitaires sur smartphone et tablette. Un objectif fixé à court termes qu'elle tend dors et déjà à atteindre...

Exemple de publicité Facebook sur mobile

En effet, les résultats d’une étude menée par AdParlor relayés le 24 juillet par CNET montrent que les publicités Facebook sont plus performantes sur mobile. Une information qui n’a sans doute pas échappé au géant américain qui devrait donc poursuivre sur sa lancée. Bien qu’elles ne soient intégrées aux flux d’actualités aux Etats-Unis que depuis le mois dernier, ces publicités sont toutefois cliquées en moyenne 15 fois plus que sur la version web. D’autre part, on constate que les mobinautes ont tendance à plus réagir aux publications postées par les marques, que ce soit en les aimant ou en les commentant. Leur taux de clic avoisinant de ce fait 1,32% alors qu’il n’est que de 0,86 pour le site !

Taux de clics des annonces publicitaires postées sur Facebook

Taux de clics des annonces publicitaires postées sur Facebook

Mais comment expliquer un tel succès sur une période aussi courte ?

Hussein Fazal, PDG de la société AdParlor, semble détenir un premier élément de réponse. Selon lui, l’efficacité de ces annonces relève du fait que les particuliers ne font pas encore la différence entre les publicités et les contenus “traditionnels” partagés par leurs amis. Une hypothèse tout à fait cohérente à en juger la façon dont elles sont intégrées. Le succès des Facebooks Ads sur mobile ne serait dès lors que temporaire. De plus, toujours d’après l’étude, on remarque que l’interaction renforcée des fans avec les marques sur mobile ne concerne que les “J’aime” et les commentaires. Les liens, les photos, ou encore les vidéos restent effectivement plus attractifs sur la version web.

Le succès des Facebook Ads sur mobile reste mitigé

Le succès des Facebook Ads sur mobile reste mitigé

Source : CNET, AdParlor

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Bannière Webijob
A propos Benjamin (488 Articles)
Fondateur de Polynet, je suis Trafic Manager - Responsable SEO dans une agence web à Lille spécialisée dans la conception de sites marchands et l'acquisition de trafic. Passionné par le web marketing et le e-commerce, j'aspire depuis 2010 à vous faire partager à la fois le fruit de ma veille et ma réflexion sur certains sujets liés à ces différentes thématiques.

3 Commentaires le Facebook : les annonces publicitaires sont plus efficaces sur mobile

  1. C’est sur que le petit “Sponsored” doit échapper à l’attention de pas mal de gens. Mais le risque est bel et bien que ces publications soient ensuite boudées, car au final, c’est un peu une tromperie que de mettre des pubs au milieu des actus normales, donc quand on s’en rend compte, ça ne fait pas très plaisir…

  2. Effectivement je m’attendais à quelque chose de plus intrusif. Après il me semble avoir lu à droite à gauche que FB peinait à monétiser son canal mobile. Le jour où ils maitriseront la bête, cela risque de faire très mal :)

    • Effectivement Marco, sauf que ce jour n’est pas prêt d’arriver !
      J’en prends pour preuve le laps de temps qui s’est écoulé entre la publication de votre commentaire et la réponse que j’y apporte aujourd’hui : un peu plus de 2 mois. 2 mois qui n’ont pas suffi à Facebook pour trouver un véritable business model et pendant lesquels le seul exploit qu’il a réalisé est d’avoir franchi le cap du milliard de membres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*