Google Search, plus Your World : quand les SERPs deviennent (vraiment) sociales

Polynet > Référencement > Google Search, plus Your World : quand les SERPs deviennent (vraiment) sociales

C’est incontestablement l’actualité SEO de ce mois de décembre 2013. Google y est allé d’une énième mise à jour de son moteur de recherche afin d’implémenter une fonctionnalité déjà en place aux Etats-Unis depuis 2012 : Search, plus Your World. Tout comme l’actualisation du ToolBar Page Rank (celui qui est visible publiquement), cet update a fait beaucoup parler d’elle car elle était très attendue.

L’aboutissement de la personnalisation des résultats de recherche

Search, plus Your WorldPourtant, comme expliqué précédemment, Search, plus Your World n’est pas une nouveauté en soit. Pour celles et ceux qui n’en auraient jamais entendu parler auparavant, rappelons qu’il s’agit de la concrétisation de la volonté de Google de développer de manière optimale la couche sociale de son moteur, en le synchronisant avec le compte Google Plus des utilisateurs connectés. Autrement dit, via ce procédé, les résultats de recherche de ces derniers ne seront plus uniquement proposés en fonction des paramètres de classement « traditionnels », mais seront aussi déterminés par les données renseignées et échangées par chaque membre ; à condition évidemment qu’ils soient connectés.

L’objectif de Google est on ne peut plus simple à comprendre. Il cherche à personnaliser au maximum les résultats proposés aux utilisateurs de son moteur pour en accroître la pertinence. A y regarder de plus près, on s’aperçoit que Search, plus Your World est ainsi l’aboutissement logique d’un long processus de personnalisation des SERPs notamment amorcé avec le déploiement de l’Authorship. De plus en plus populaire, l’Authorship est un programme qui permet entre autre de relier son compte Google Plus à un ou plusieurs sites dont on est administrateur ou simplement rédacteur, dans l’optique de renforcer la pertinence de ses articles, et surtout, afficher sa photo de profil dans ces fameuses pages de résultats.

Quels impacts sur les positionnements et la navigation ?

La question somme toute légitime qui se pose maintenant, c’est qu’est-ce que cela va changer ? Pour nous autres référenceurs ? Et pour les utilisateurs lambda ?

La consécration d’un réseau social

Google PlusLe premier « gros » changement à prévoir va très certainement concerner les mentalités. Encore considéré comme marginal malgré son audience et son nombre d’utilisateurs supérieurs à Twitter, Google Plus va, que vous le vouliez ou non, s’imposer comme un réseau social de référence, au même titre (ou presque) que Facebook. J’expliquais d’ailleurs dans ce précédent article qu’à défaut de parvenir à ses fins en convaincant, le réseau de Google le ferait par la force, sur le principe d’un putsch en politique. Bien que Google ne pourra jamais contraindre ses utilisateurs à être connecté pour effectuer des recherches, il y a fort à parier que l’utilisation de Search, plus Your World se démocratisera rapidement, Google Plus étant rattaché à tous les autres services populaires du géant américain, dont YouTube. La proportion d’utilisateurs connecté n’ira de ce fait qu’en grandissant…

De plus, fidèle à ses principes, Google n’a pas fait les choses à moitié pour appliquer cette couche sociale en France. Officiellement baptisée « résultats privés », la personnalisation des liens proposés aux internautes en fonction de leurs requêtes sera instaurée par défaut à toute personne identifiée grâce à son compte Google. Inutile de préciser que ce choix stratégique contribuera grandement à l’adoption massive de Search, plus Your World. Précisons toutefois que basculer vers un affichage classique des SERPs reste possible via le bouton « Masquer les résultats privés », situé en haut à droite (voir aperçu ci-dessous).

Boutons de contrôle des résultats privés sur Google

De nouvelles opportunités en matière de référencement

Une discussion avec Noël Nguessan (sur Google Plus, ndlr), dont je vous invite à découvrir les prévisions pour plus de visibilité en 2014, a conforté ma propre conception du SEO pour les mois et sans doute les années à venir. Parce que Google accorde chaque jour davantage d’importance à la dimension sociale, il est normal que les référenceurs en fassent de même, ce qui devrait se solder à terme par un rapprochement inéluctable du référencement et du community management. Sans nécessairement supprimer la fracture entre les deux, il est évident qu’ils doivent être entrepris dans une logique de complémentarité car les objectifs de positionnements ne peuvent plus à présent être atteints indépendamment d’un travail de fond sur les réseaux sociaux, à commencer par Google Plus.

Outre le rôle prépondérant que jouent les profils et les pages Google Plus dans le cadre de Search, plus Your World, cette fonctionnalité semble aussi présenter un autre atout non négligeable. Cet atout, c’est la vitesse à laquelle sont rafraîchis les résultats personnalisés. Je vous laisse découvrir ce petit test (qui mériterait d’être plus poussé et réalisé dans de meilleures conditions) pour vous en convaincre. J’en profite également pour remercier Alexandra Martin, mise en avant dans ce test, pour avoir mentionné Polynet dans sa rétrospective SEO de l’année 2013.

Test Search, plus Your World 1

Résultats de la requête “actualité seo 2013″ suite au partage d’un article sur la page Google Plus de Polynet.

Test Search, plus Your World 2

Les résultats sur la même requête après le partage de la publication sur mon compte Google Plus.

Cette rapidité pourrait s’avérer particulièrement intéressante dans le cadre d’une communication sur des événements ponctuels, à l’image de ventes flash ou de soldes en e-commerce. Bien évidemment, cela implique la constitution préalable d’une communauté suffisamment étoffée pour avoir des retombées notoires. Sans compter l’étude de mots-clés pour déterminer les expressions sur lesquelles se positionner. En outre, un excellent exemple de ce à quoi pourrait ressembler une éventuelle collaboration entre community manager et référenceur.

Priorité aux articles de fond rédigés par des auteurs reconnus

Dans sa quête pour des SERPs plus pertinentes, Google a récemment inauguré la fonction « In-depth articles », censée donner la part belle aux articles de fond – le contenu est plus que jamais roi ! – principalement issus de médias populaires. De médias, mais pas que… La firme américaine n’exclu pas de pousser les articles d’auteurs indépendants bénéficiant d’une bonne popularité, et donc d’un bon AuthorRank. Or, cet indice en passe de remplacer le PageRank intervient très probablement de manière significative dans la personnalisation des résultats générés par Search, plus Your World. 2013 devrait par conséquent voir chacune des innovations présentées ici prendre de l’importance. Rendez-vous l’année prochaine à la même période pour vérifier ça…

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Bannière Webijob
A propos Benjamin (504 Articles)
Fondateur de Polynet, je suis Trafic Manager - Responsable SEO dans une agence web à Lille spécialisée dans la conception de sites marchands et l'acquisition de trafic. Passionné par le web marketing et le e-commerce, j'aspire depuis 2010 à vous faire partager à la fois le fruit de ma veille et ma réflexion sur certains sujets liés à ces différentes thématiques.

3 Commentaires le Google Search, plus Your World : quand les SERPs deviennent (vraiment) sociales

  1. Joli article, comme toujours ;)

  2. Super article. Il dit tout et fait un bon résumé de ce que l’avenir nous réserve. Le métier de référenceur va vraiment changer et se rapprocher de plus en plus du social. A savoir maintenant si tout le monde sera prêt pour s’y adapter…

  3. Même si l’on peut regretter les passage en force de Google et donc son pouvoir de “vie et de mort” sur les sites, ces changements sont à prendre en compte dès maintenant pour exister en 2014 et après.
    excellent article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*