[Référencement] Les fondamentaux du netlinking

Polynet > Référencement > [Référencement] Les fondamentaux du netlinking

Les clefs d'un netlinking de qualité

Quelques conseils pour réussir votre création de liens

Concept complexe englobant une multitude de pratiques à la fois différentes et complémentaires, le référencement a profondément évolué en un peu plus d’un an, accordant désormais au contenu autant voir plus d’importance qu’au netlinking. Néanmoins, le changement est depuis toujours l’une des caractéristiques principales de ce que nous appelons aujourd’hui le SEO. Il convient dès lors de savoir faire preuve d’adaptabilité et de miser non pas sur une mais plusieurs techniques pour prétendre à des résultats satisfaisants.

Or, depuis Google Pingouin, beaucoup de référenceurs ont négligé la création de liens au profit du rédactionnel de peur de voir leurs sites régresser dans les bas-fonds des SERPs. Une erreur qui peut s’avérer lourde de conséquences compte tenu de la logique expliquée précédemment et du fait que les backlinks constituent encore et toujours un facteur déterminant de positionnement ! C’est pourquoi j’ai pensé qu’un petit rappel des fondamentaux de la création de liens serait le bienvenu…

Annuaire, CP & co.

Notez bien : si vous attendez patiemment que les choses se fassent comme vous le conseille Matt Cutts, je peux vous assurer que vos concurrents continueront de vous regarder dans leur rétroviseur. Sans en abuser, il est donc crucial que vous partiez comme il se doit à la pêche aux liens. Mais pour cela, vous allez avoir besoin d’outils. Voyons quels sont ceux que nous avons à notre disposition et qui méritent qu’on leur prête de l’attention :

  • Les annuaires
  • Les communiqués de presse
  • Les Digg-like et Ping
  • Les blogs
  • Les réseaux sociaux

Utilisés de manière efficiente, ces outils vous garantiront une amélioration sensible de votre ranking. Reste toutefois à déterminer comment s’y prendre. Je vous invite dans cette optique à jeter un coup d’œil au schéma suivant, tiré tout droit du site de l’agence web Axe-Net. Si ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, il reste sans doute le plus populaire, d’où ce choix on ne peut plus logique. Rappelons pour les plus sceptiques que jusqu’à preuve du contraire, les annuaires (tout du moins certains) ont toujours un rôle à jouer dans n’importe quelle stratégie SEO, au même titre que les communiqués de presse, si tant est évidemment que vous respectiez les règles imposées par leurs administrateurs !

Exemple de schéma de netlinking

Comment les exploiter efficacement ?

Ces règles, parlons-en. Sur les annuaires comme sur les communiqués de presse, veillez à soumettre du contenu unique, de qualité et de préférence à la mise en page soignée. 3 conditions sine qua non d’acceptation à ne pas interpréter comme une contrainte mais comme une chance de pouvoir offrir à Google ce qu’il attend, de façon à ce que celui-ci accorde plus  d’importance à vos liens. Par conséquent, à moins d’être un expert de l’automatisation, prenez le temps de rédiger vos textes manuellement. S’ils n’ont pour fonction que de contribuer à l’optimisation de votre référencement, on ne sait d’autre part jamais à l’avance qui est susceptible de les lire…

Des règles qui prévalent d’ailleurs pour l’ensemble de vos publications. Je disais plus haut qu’attendre que les liens se créent d’eux-mêmes n’était pas forcément la méthode à privilégier. Mais le linkbaiting, cette technique consistant à produire du contenu riche et particulièrement à même d’être partagé,  fait partie intégrante du netlinking. De plus, vous ne pourrez tirer profit des réseaux sociaux que si vous apportez un véritable plus aux lecteurs. Miser sur la qualité plutôt que sur la quantité présente donc un double intérêt.

Dans tous les cas, ne soyez pas trop gourmand. Conformément à ce que j’avais expliqué dans mon article détaillant la procédure à suivre pour se remettre de Google Pingouin, il est vivement conseillé de ne pas placer trop de liens dans un même texte et de varier ses ancres. Vous vous doutez bien que j’ai moi-même expérimenté ces recommandations, sans quoi je ne me permettrai pas de les partager avec vous. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les résultats obtenus en procédant de la sorte sont tout ce qu’il y a de plus encourageants.

Soyez opportuniste !

SEOVous l’aurez compris. L’application de tout ce que nous venons de voir jusqu’à maintenant vous demandera du temps. Par ailleurs, peu importe votre niveau en SEO, vous n’êtes pas sans savoir qu’il faut varier ses sources. Ceci m’amène à aborder d’autres pistes qui vous permettront de gagner des liens facilement et en très grand nombre. Il s’agit tout d’abord des commentaires de blog.

Ici, il vous faudra identifier ceux qui sont en dofollow et prendre la peine de réagir de manière constructive aux articles concernés, sans quoi vos messages auront de fortes chances de finir à la corbeille. En tant que bon référenceur et éventuel geek, vous avez l’habitude de fréquenter de tels sites pour réaliser votre veille. En ce sens, constituer une liste de blogs à commenter ne devrait pas être une tâche insurmontable. A noter que de plus en plus de blogueurs (moi y compris) utilisent le plugin KeywordLuv permettant d’associer des mots-clés au traditionnel pseudo requis pour l’envois de commentaires. Une petite recherche sur Google vous aidera ainsi à agrémenter cette liste d’adresses intéressantes. Vous pouvez également allez faire un tour du côté de chez Valentin qui s’est chargé pour vous d’en regrouper quelques uns.

Enfin, n’ayez plus honte de copier sur votre voisin concurrent. Des outils à l’image de Ahrefs et Majestic SEO vous offrent l’opportunité d’examiner comment vos concurrents s’y sont pris pour obtenir des backlinks. Saisissez-la !

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Bannière Webijob
A propos Benjamin (498 Articles)
Fondateur de Polynet, je suis Trafic Manager - Responsable SEO dans une agence web à Lille spécialisée dans la conception de sites marchands et l'acquisition de trafic. Passionné par le web marketing et le e-commerce, j'aspire depuis 2010 à vous faire partager à la fois le fruit de ma veille et ma réflexion sur certains sujets liés à ces différentes thématiques.

13 Commentaires le [Référencement] Les fondamentaux du netlinking

  1. Je pense tout a fait comme toi que les cp ne sont pas mort par contre il faut privilegier la qualité desarticles et la qualité des sites sur lesquels on poste.

    • Et oui la qualité avant tout et sur tous les plans. En référencement, il vaut souvent mieux en faire moins mais mieux que trop à tort et à travers. C’est d’ailleurs valable pour de nombreuses autres activités !

  2. Personnellement je ne trouve pas que les CP apportent grand chose au référencement car personne ou presque ne visite ce type de site. Bien sûr cela peut valoir le coup sur certains sites de cp spécialisés. Et cela ne fait jamais de mal de d’avoir quelques liens sur ces sites. L’achat ou l’échange de liens via blogging est je trouve plus efficace en terme de qualité et apporte de meilleurs résultats sur le long terme

    • Xavier, lorsque les référenceurs utilisent les communiqués de presse et les annuaires de référencement, c’est avant tout pour y créer de nouveaux liens qui vont être suivis par Google et qui vont donc contribuer à améliorer leur ranking sur des expressions données. Je doute par contre qu’ils s’en servent pour générer du trafic direct… En ce qui concerne votre tendance à généraliser la qualité accrue des liens provenant du blogging, sachez que tout dépend de la notoriété de la source. Un lien provenant d’un CP non pénalisé peut en effet envoyer plus de jus qu’un autre présent dans un article de blog, et vice versa.

  3. Un blog qui utilise commentluv est-il obligatoirement en doffolow ou bien est-ce que ça n’est pas lié ?

  4. Salut Benjamin,

    Pour comentluv non, il est pas défaut en “nofollow” il me semble.
    Par contre, pour Keywordluv, je crois qu’il est toujours en “dofollow”, c’est le but même du plugin que d’avoir une ancre optimisée vers son site.

    Pour revenir à l’article, oui ce schéma commence à être connu, mais une telle structure semble difficile est longue à mettre en place… mais qui a dit que c’était facile?

    Au boulot !

  5. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour l’article Benjamin.
    Etant apprenti SEO j’ai toutefois quelques questions (Benjamin, si tu peux prendre queques minutes pour repondre je t’en remercie fortement)
    1- J’ai vu recemment que les linkwheel etaient facilement detectées par GG et que les principes pyramidaux étaient peut etre moins evidents a deceler. Est ce vrai? Dois je deduire que si GG detecte une linkwheel (meme si c’est du fait main # black hat) c’est une cause de bannissement?
    2- Si je prend par exemple le point 8 du schema ci-dessus (CP2), dois je deduire que je peux faire plusieurs liens depuis le même CP (vers CP1, Annuaire, mini site) ou dois je faire un CP par lien?
    3- Le meilleur pour la fin…De quelle quantité de liens parle t’on?
    Je ne suis pas adepte des blast et je prefere faire dans le manuel. Dans cette linkwheel precisement, parle t’on de 1, 5, 10 ou 100 CP pour etre efficace?
    referencement annuaire: Doit on necessairement passer par une phase d’industrialisation ou si je fais une vingtaine d’annuaires cela peut il s’averer efficace?

    D’avance merci de ton aide, ou de toute aide d’ailleurs!
    Thibaut

    • Bonjour Thibaut,

      Merci d’être passé sur le blog et d’avoir pris le temps de rédiger ce commentaire constructif. De façon à ce que ma réponse soit profitable à un maximum de monde, j’ai préféré l’inscrire ici. Je t’ai toutefois joint une copie par mail ;-)

      Avant tout, sache que je suis tombé dans le SEO il y a seulement 2 ans. Je me considère par conséquent toujours également comme un apprenti. Cependant, j’ai dors et déjà pu tirer des enseignements de ma petite expérience, à commencer par la façon dont il faut concevoir le netlinking. S’il n’existe pas de science exacte à ce niveau, je peux tout de même t’assurer que si tu recours à 100 CP, ton site risque fort d’être pénalisé (en plus, il faut les trouver les 100 CP !). Mise donc plutôt sur la qualité, que ce soit pour les communiqués de presse, les annuaires de référencement, ou encore pour les commentaires d’articles de blog. C’est la base du référencement ! Et elle s’applique également au nombre de liens à inclure dans tes posts. Pour ma part, je me limite à 3 voir parfois 4 liens par soumission et le tout sur des ancres variées pas forcément toutes optimisées. Enfin, n’oublie pas de croiser tes liens ! Le principe pyramidal auquel tu fais référence ne m’a à titre personnel pas (encore) fait défaut…

      Je garde volontairement une petite part de mystère. Mais n’hésites pas à revenir vers moi si tu souhaites obtenir davantage d’informations. A noter que tu peux aussi aller faire un tour sur les blogs de Sylvain (Axe Net), de Daniel Roch et de Laurent Bourelly pour approfondir cet éternel apprentissage que requiert le SEO ;-)

  6. Merci benjamin,
    C’est très clair.
    Bonne continuation et merci pour ta reponse detaillée

  7. Heu bien! c’est un travail à plein temps pour réaliser une bonne stratégie de netlinking.
    On voit que cela tient à des règles de conception de site et une série d’astuces pour obtenir des backlinks. Tout en évitant que notre site soit pénalisé pour excès de liens factices, il est essentiel que les backlinks se trouvent sur des pages de même thématique, et que les ancres ne soient pas la répétition d’une même groupe de mots-clés. La sur-optimisation est maintenant traquée par les algorithmes des moteurs de recherche.

  8. Pas évident lorsque l’on commence à faire du netlinking.. C’est assez complexe.
    Les CP c’est toujours bon à prendre, mais faut privilégier des CP thématiques. Ceux qui parlent un peu de tout et de rien, laissons tomber.
    Et surtout faire attention aux outils automatisés, mieux avoir le contrôle sur ses backlinks.
    En tout cas l’article est intéressant , Merci ;)

  9. Je pense que l’explication de Matt manque de cohérence. Il ne dit que les liens naturels sont les liens provenant du linkbeating. Mais pourquoi donc les agences qui se mettent à des campagne de netlinking reste loin devant les autres qui ne font rien pour acquérir des liens. Si on suit de trop ce soi disant gourou, on restera toujours derrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*