Pourquoi vous devez (enfin) intégrer Google Plus à votre stratégie Social Media

Polynet > Réseaux sociaux > Pourquoi vous devez (enfin) intégrer Google Plus à votre stratégie Social Media

Si votre activité professionnelle repose en toute ou partie sur Internet, il y a de fortes chances pour que vous ayez un jour besoin d'entretenir une présence sur les réseaux sociaux. Désormais indispensables, ils constituent effectivement des outils marketing puissants que de nombreuses entreprises et marques ont dors et déjà investi dans le cadre de leur stratégie de communication online, voir dans certains cas, cross-canale. Parmi eux, il y en a un qui fait beaucoup parler de lui, notamment parce que son utilisation est sujette à controverse. Ce réseau, c'est bien évidemment Google Plus.

Google Plus

Google Plus, 3 ans après

Une communauté plus importante que celle de Twitter

Officiellement lancé le 28 juin 2011, Google Plus fait aujourd’hui pleinement parti du paysage des médias sociaux. Après un démarrage timide s’expliquant entre autre par l’intensité de la concurrence exercée par Facebook, il a effectivement connu une forte croissance pour atteindre en fin d’année dernière le cap symbolique des 300 millions d’utilisateurs actifs dans le monde, dont environ 5,3 en France. Ceux qui affirment haut et fort qu’il n’y a personne dessus n’ont donc jamais eu aussi tort que maintenant ! D’ailleurs, si on regarde d’un peu plus près ces chiffres, on remarque que le nombre d’utilisateurs du réseau social de Google est supérieur à celui de Twitter (241 millions). Depuis le 18 avril, il est possible d’exploiter cette communauté via un tout nouveau module publicitaire baptisé +Post qui permet de promouvoir ses publications sur l’ensemble du réseau display de Google. Voilà qui devrait achever de convaincre ceux qui l’avaient annoncé comme mort avant même qu’il ne soit né.

Google et Google Plus ne font désormais plus qu’un…

Si Google Plus a connu un tel essor de manière si rapide, c’est en partie grâce au fait qu’il est promu sur chacun des autres services de la firme américaine, qui d’ailleurs n’hésite plus à présent à conditionner leur utilisation par la création d’un compte commun préalable. Or, parmi ceux-ci, on recense notamment YouTube qui, à l’instar de Facebook, dispose d’une communauté de plus d’un milliard de membres. Quand on sait qu’il faut depuis plusieurs mois être connecté à Google Plus pour y commenter une vidéo (source : Fredzone), il y a fort à parier que sa croissance n’en soit qu’à ses prémices… Parce qu’une image parle souvent mieux que des mots, voici un graphique réalisé par l’agence Tiz qui présente les réseaux sociaux les plus populaires à la fois en France et dans le monde.

Nombre d'utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux

Un réseau social pour créer de l’engagement

Le moins que l’on puisse dire, c’est que si vous décidez demain de communiquer sur Google Plus à des fins professionnelles, vous ne vous adresserez non pas à un mûr, mais à des utilisateurs bel et bien actifs dont le nombre devrait logiquement continuer de croître au fil des mois. De plus, conformément à une récente étude menée par Sharehaolic, ceux-ci y seraient plus engagés que sur les autres réseaux sociaux, à condition tout de même que vous y communiquiez efficacement. Le graphique suivant nous apprend en effet que Google Plus est particulièrement générateur de trafic qualifié. Sur une base de 20000 sites, l’audience qu’il a généré est globalement plus importante que celle provenant de Facebook et Twitter et de meilleure qualité avec un taux de rebond inférieur et un nombre de pages vues supérieur.

L'engagement sur les réseaux sociaux

L’engagement sur les réseaux sociaux (Septembre 2013 – Février 2014)

Vous n’êtes pas seul !

Si vous n’êtes toujours pas convaincu de l’utilité de communiquer sur Google Plus malgré les statistiques mentionnées dans le point précédent, vous changerez sûrement d’avis en apprenant que vos concurrents, eux, s’y trouvent déjà. Chaque jour, de nouvelles pages de marques se créent derrière lesquelles résident des entreprises de toute taille et issues de tous les secteurs d’activité. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il n’y a pas que les poids-lourds disposant d’un budget communication surdimensionné qui franchissent le pas, même si ce sont souvent eux qui y font le plus de bruit. Que vous soyez à la tête d’un commerce de proximité ou d’une multinationale renommée, vous avez tout intérêt vous aussi à vous lancer, d’une part pour les raisons que nous venons de voir, d’autre part car les fonctionnalités qui vous y attendent sont incontournables…

Les fonctionnalités incontournables de Google Plus

Boostez votre visibilité et votre crédibilité !

Google étant avant tout un moteur de recherche, il était à prévoir que son réseau social finisse par peser sur le référencement. Comment ? Tout d’abord à travers un programme d’authentification baptisé Authorship qui présente plusieurs avantages pour le SEO. Comme je l’ai expliqué dans cet article, l’Authorship consiste à se définir en tant que contributeur d’un site afin de faire apparaître la photo de son profil Google Plus dans les SERPs pour chacun de ses articles. Si cela ne contribue en rien à l’amélioration de leur positionnement, l’apport de visibilité, lui, est incontestable dans la mesure où les résultats de recherche enrichis d’une photo sont plus attractifs et bénéficient de ce fait d’un meilleur CTR. Par ailleurs, de cet Authorship dépend la notion d’Author Rank. Nous ne disposons pour l’heure que de très peu d’informations à ce sujet. Le 21 mars dernier, Olivier Duffez relatait sur son blog WebRankInfo l’existence d’un brevet déposé en 2005 et obtenu en 2009 permettant de calculer un score basé sur la qualité des articles d’un auteur en fonction notamment de l’engagement qu’ils suscitent sur Google Plus. S’ériger en tant que spécialiste dans une thématique donnée permettrait dès lors de renforcer la crédibilité de ses contenus et, à la différence de l’Authorship, de jouer positivement sur les positionnements de ses articles dans les pages de résultats du moteur. Quant aux fameux +1 attribués à une page, ils n’auraient aucune influence d’après Matt Cutts.

Un plus indéniable dans votre stratégie SEO locale

Nombreux sont les sites qui voient le succès de leur stratégie de référencement conditionné par une bonne visibilité à l’échelle locale. Pour parvenir à leurs fins, une méthode a longtemps consisté à créer et optimiser la fiche Google Adresses de leur établissement, ce qui leur permettait de ressortir à la fois au sein des SERPs, dans les résultats issus de Google Maps, et directement dans celle-ci. Mais entre temps, Google Plus Local a succédé à Google Adresses. Pour être visible dans l’outil de cartographie de Google, il faut de ce fait s’inscrire à son réseau social. A noter que vous pouvez retrouver de nombreux conseils pour l’optimisation de votre fiche dans cette infographie.

Google Plus Local

Sources : Blog d’Alexi Tauzin, Blog de Clément Pellerin, WebRankInfo

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Bannière Webijob
A propos Benjamin (481 Articles)
Fondateur de Polynet, je suis Trafic Manager - Responsable SEO dans une agence web à Lille spécialisée dans la conception de sites marchands et l'acquisition de trafic. Passionné par le web marketing et le e-commerce, j'aspire depuis 2010 à vous faire partager à la fois le fruit de ma veille et ma réflexion sur certains sujets liés à ces différentes thématiques.

5 Commentaires le Pourquoi vous devez (enfin) intégrer Google Plus à votre stratégie Social Media

  1. Très bon papier, je crois qu’il y a aussi un élément qui entre fortement en ligne de compte dans cette problématique : Android.
    L’augmentation du surf sur mobile, la part de marché importante et en croissance d’Android, et la facilité d’utilisation / intégration de Google Plus sur une telle plateforme – même si elle pourrait certainement être et sera probablement bientôt meilleure encore – font qu’on peut penser qu’une bonne part des utilisateurs d’Android qui ne s’y sont pas encore mis ne vont pas tarder…
    Et là ça pourrait faire mal !

    • Très vrai Laurent, mais de ce fait, ce nombre croissant de nouveaux comptes en fera-t-il des utilisateurs réels ? En très grande majorité (pour mon cas) G+ reste utilisé par des professionnels, certes bcp de mes amis ont un compte G+ mais ils sont inactifs, ils ne savent même pas, pour la plupart, qu’ils ont un compte G+ (qui est simplement leur compte Google global).

      De ce fait les stats sont un peu faussées, il est plus réaliste de comparer l’activité des comptes sur les différents réseaux que leurs nombres.

  2. J’aime beaucoup votre article les points que vous y développez sont vraiment pertinents. Je conseille fortement l’intégration de google+ dans la stratégie réseaux sociaux mais aussi d’un point de vue référencement. Il ne faut pas sous-estimer cette plateforme.

  3. Google+ n’est pas encore à son maximum ! Comme dit Laurent avec Android c’est une monté en puissance, mais ce n’est pas fini. Mais certains ne vont pas dessus pour ne pas s’éparpiller sur tous les réseaux sociaux et ils ont tord, Google+ a une certaine ” mentalité ” un peu comme twitter, on peut faire du marketing social ! Facebook reste pour la famille. Après beaucoup ne savent pas qu’ils ont un compte pré-inscrit sur G+ et YT.

  4. J’aime beaucoup cet billet ! Je suis d’accord avec vous pour ces raisons suivants :
    - Google+ appartient à Google, étudier les retours est très simple pour eux.
    - Il est facile à Google de modifier Google+ pour en maximiser l’impact sur le référencement.
    - Les gens, nous, serons plus enclin a utiliser Google+ si celui-ci influence ses résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*